pomes
    

Germain Nouveau
sa vie, son oeuvre

Un pome au hasard


 
En fort

Dans la fort trange, c'est la nuit ;
C'est comme un noir silence qui bruit ;

Dans la fort, ici blanche et l brune,
En pleurs de lait filtre le clair de lune.

Un vent d't, qui souffle on ne sait d'o,
Erre en rvant comme une me de fou ;

Et, sous des yeux d'toile panouie,
La fort chante avec un bruit de pluie.

Parfois il vient des gmissements doux
Des lointains bleus pleins d'oiseaux et de loups ;

Il vient aussi des senteurs de repaires ;
C'est l'heure froide o dorment les vipres,

L'heure o l'amour s'pure au fond du nid,
O s'labore en secret l'aconit ;

O l'tre qui garde une chre offense,
Se sentant seul et loin des hommes, pense.

- Pourtant la lune est bonne dans le ciel,
Qui verse, avec un sourire de miel,

Son me calme et ses pleurs amies
Au troupeau roux des roches endormies.

Recueil : Premiers pomes

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version  imprimer dans une nouvelle fentre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (rcits)
Cette page a mis 0.08 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr